L’année 2016 a tenu ses promesses en matière de crédit immobilier

Posté le : 06/02/2017

Le taux de détention des crédits immobiliers s'est redressé pour s'établir à 30,7 %, contre 30,2 % en 2015, "sous l’effet combiné d’un dynamisme de la demande et de conditions de crédits très favorables", explique l'Observatoire des crédits aux ménages (OCM) dans son 29e rapport. En 2016, ces mêmes intentions ont augmenté pour atteindre un niveau élevé de 5,4 %, se rapprochant des niveaux d’avant la crise de 2008/2009. A l'inverse, le rebond du crédit à la consommation en 2015 ne s'est pas confirmé en 2016. Le taux de détention (25,5 %) a reculé d'un demi-point. Cependant, selon l'OCM, la diminution résulte du recul de l’endettement contracté auprès de la famille et des amis. Par conséquent, de façon globale, le taux de détention des crédits s'est stabilisé en 2016 à 46,4 % (46,5 % en 2015). Par ailleurs, 85 % des ménages détenteurs de crédits considèrent que leurs charges de remboursement sont très supportables ou supportables. Une perception rendue possible grâce aux taux d’intérêt très bas et à une évolution favorable du pouvoir d’achat.